Qui sommes nous ?

PRACTICIES est un réseau, un partenariat solide fondé sur :

- Des institutions nationales, régionales et des villes chargées de la conception et de la mise en oeuvre de politiques visant à prévenir la radicalisation violente.

- Des universitaires, des chercheurs et des experts chargés de développer des approches globales et multidisciplinaires pour lutter contre la radicalisation violente.

- Des acteurs sociaux, des praticiens, des représentants des villes, des écoles, des familles et des associations, auteurs à de nombreuses occasions de solutions innovantes et éthiques pour contrer les actions violentes.

- Des sociétés informatiques spécialisées dans le développement de logiciels permettant à la fois à la collecte de données et à la production des outils de contrôle afin de prévenir toutes les formes de radicalisation menant à la violence.

Les principes de Practicies

Lutter contre toutes les formes du terrorisme et de la radicalisation exige la participation de tous les citoyens et de tous les professionnels en Europe. Cette mobilisation des innovations et des connaissances à travers le réseau est au coeur des territoires de tous les praticiens. 

Le réseau «Partenariat contre la radicalisation violente dans les villes» mobilise des réseaux de villes européennes, des experts de sciences humaines, de sciences politiques et de sciences informatiques de mieux comprendre les racines humaines de la radicalisation violente afin de caractériser ses processus en commençant par leurs origines et créer des outils concrets et des pratiques de prévention.

Quels sont nos objectifs ?

  • Faciliter l’échange du savoir-faire des pratiques d’intervention, des recommandations politiques et des solutions pratiques.
  • Favoriser une recherche globale sur la radicalisation.
  • Développer des outils d’intervention innovants.
  • Créer une dynamique de dialogue et de coopération entre les acteurs sociaux et académiques.
  • Créer un réseau urbain fondé sur une coopération pratique.

Ce que nous faisons ?

  • Evaluer les facteurs de risques et de protection ainsi que les modes de discours et de propagation des idées et des actions radicales chez les jeunes dans les villes européennes.
  • Évaluer les pratiques, les programmes et les politiques actuels visant à lutter contre la radicalisation, la réduction des tensions communautaires et le renforcement de la cohésion sociale.
  • Identifier les bonnes pratiques d’intervention et évaluer la possibilité de les utiliser dans d’autres villes.